Mon tuto maquillage pour lutter contre le racisme

Coucou les filles, c’est Karim Boukercha, le twitto. Aujourd’hui je reviens avec un tuto make-up dédié au racisme. Vous êtes nombreux à me le demander sur ma chaîne Youtube et sur mon compte Twitter !

Être français, on aime un peu, beaucoup, passionnément ou à la folie. Mais qu’on soit bronzé toute l’année ou seulement 3 mois dans l’année, n’empêche nous avons parfois besoin d’un petit coup de pouce pour faire face aux regards et remarques racistes, disons-le, pas toujours très sympas.

Je profite du fait d’être encore un peu bronzé pour partager avec vous mes astuces (gratuitement, toujours).

En manque d’inspiration pour lutter contre le racisme ? Besoin de petits conseils make-up ?

Je vais donc vous faire découvrir quelques petites techniques de maquillage dénichées sur le web pour vous permettre de ne pas souffrir du racisme que ce soit en soirée, lors d’un afterwork improvisé ou encore dans le métro – si vous n’avez pas trop les moyens. Attention, j’ai voulu faire un tuto  qui s’adresse à tout le monde et à tous les budgets ! Il n’y a pas de raison que ceux qui sont obligés de prendre le métro ne puissent pas eux aussi lutter contre le racisme. C’est triste, mais le raciste prend aussi le métro. Restons vigilants (No pasaran).

Votre trousse de maquillage va devenir votre best friend face au racisme. Je vais donc essayer de vous donner deux ou trois astuces dans ce tuto pour vous aider à avoir le teint le plus parfait possible et surtout le plus naturel  – même si vous avez des imperfections de la peau (acné, trop bronzé(e) ou que vous n’êtes tout simplement pas de type caucasien par exemple).

Je sais, vous vous dites qu’il n’est pas facile de se lancer dans le make up anti-racisme quand on y connait rien et qu’on a pas tout sous la main. Entre le matériel et les produits, on s’y perd vite et le portefeuille en prend en coup, surtout en cette période de fêtes.

Étape 1 :  Utiliser un savon français

 

Cette étape est très importante. Un conseil : Ne la négligez pas. C’est très important. Qu’est-ce que j’ai fait pour préparer ma peau à lutter contre le racisme ? C’est simple et pour moins de 5€, tout le monde peut réaliser cette étape sans trop faire peur à son banquier.

Comment j’ai préparé ma peau ?

Je me suis donc lavé le visage avec un produit bien français, le savon de Marseille. L’objectif est d’utiliser tout ce savoir-faire afin d’avoir le teint le plus français possible.

Attention, je ne peux pas vous assurer le même résultat si vous optez pour un savon liquide produit en dehors de la France. Je ne peux être tenu responsable des effets secondaires engendrés par l’utilisation d’un savon qui n’est pas « Made in France ». 

Ensuite :

You wash your face,you rince 3 time

You wash, you wash

You put your face in the water, you wash it, you rince 3 time.

You smell like a flower, no ?

Parfait. Passons à la deuxième étape . Je sens que vous êtes impatients.

Étape 2 : La crème hydratante blanche

 

Appliquez une crème hydratante blanche. Fuyez toutes les crèmes hydratantes noires bon marché. Elles ne sont pas fabriquées en France et je déconseille vivement.

Appliquez de manière homogène sur votre visage une épaisse couche (entre 0,3 et 0,6 cm) de crème hydratante, blanche bien sûr. Laissez pénétrer la crème pendant au moins 48h. En dessous de 48h, les résultats sont très aléatoires, voire parfois nuls.

Il faut vraiment sentir que votre peau soit totalement sèche avant d’appliquer le prochain produit. N’hésitez pas à demander l’aide d’un proche. Moi ce que je conseille, c’est d’appliquer la crème hydratante le jeudi soir avant d’aller au lit pour être parfait le samedi soir. Par exemple : quand j’ai une soirée prévue, je m’arrange pour poser un jour de RTT le vendredi afin de laisser pénétrer la crème efficacement. Certains d’entre vous me le demande souvent dans les commentaires, je le dis et répète : aucun effort n’est à négliger pour lutter contre le racisme (no pasaran).

Pour ceux qui souffrent de peau grasse et bronzée, pas de panique. Ne cédez pas au fatalisme. Répétez l’opération de la crème hydratante blanche 2 fois (2 couches de 0,5cm minimum à intervalles de 48heures).

Une fois la peau sèche, on va passer à la troisième étape. Celle des produits qui vont venir gommer toutes les imperfections et te permettre de te sentir réellement français, en soirée, en entretien d’embauche ou même dans une agence immobilière.

Pour l’anecdote et aussi pour vous donner une idée de l’efficacité de mon tuto et rassurer certains sceptiques, depuis que j’applique ces crèmes quotidiennement, je passe à travers tous les contrôles de Police et j’ai même réussi à louer un appartement, pour vous dire.

Étape 3 : Une base de fond de teint

 

Ensuite, ce que j’aime bien faire moi, c’est appliquer un Primer pour être sûr que mon fond de teint reste en place toute la journée. Ce serait bête d’appliquer une couche de crème hydratante pendant 48h pour rien. Ce que je fais moi, c’est que j’applique un spray fixateur pour être certain du résultat.

Qu’est-ce qu’un Primer ? C’est LE nouveau mot à la mode dans tous les Nocibé et Sephora. Le Primer est la base de teint. Il rend la peau plus douce, veloutée, et aident le fond de teint à mieux glisser. C’est un des must have de la trousse de maquillage anti racisme 2013 !

Dernière étape : L’application du fond de teint blanc ! CIAO les remarques racistes !

 

J’utilise le fond de teint « French Skin » de Make Up Forever Paris. Un produit, qui, contrairement à ses concurrents, n’a pas d’effet mat. J’applique donc quelques noisettes sur mon doigt (vous pouvez également utiliser une éponge ou le doigt d’un proche si besoin) et je tamponne un peu partout sur mon visage afin de couvrir l’ensemble. Je fais plein de petit points et ensuite j’étale et étire pour avoir le teint le plus français possible. Le  fond de teint « French Skin » permet d’avoir un teint blanc très naturel. Je conseille vraiment ce produit. N’hésitez surtout pas à renouveler l’opération 2 ou 3 fois.

Une fois que votre fond de teint a complètement séché, appliquez votre correcteur afin de le fixer. Attention, sans fixateur et correcteur, votre teint français ne passera pas le déjeuner ! Soyez vigilants sur cette étape, ce sont des détails mais faut y faire attention. C’est ce qui fera la différence à la fin.

Attention quand même : n’abusez pas trop du « French Skin » au risque de ressembler à Amélie Nothomb ou Armande Altaï. Ce serait vraiment dommage.

Si vous suivez ce tuto, vous allez vous sentir beaucoup plus français. Ce teint frais et naturel va vous permettre de passer inaperçu dans le métro, à la boulangerie, en soirée et même vous permettre (parfois) d’assister à des discussions racistes décomplexées en toute discrétion. C’est un vrai régal.

Voilà pour le grand topo sur ce nouveau tuto make-up anti-racisme  que vous attendiez !

Bien sûr que vous pouvez porter du fond de teint un peu moins blanc, un peu de blush et du mascara. Le tout est de savoir à qui ressembler.  De toute façon, il ne faut pas se  leurrer, si vous avez  le teint trop mat vous ne serez de toute façon pas forcément à votre avantage malgré tous les efforts du monde. J’ai fait ce tuto pour vous aider à mieux vous sentir français. Vous m’en direz des nouvelles.

 

Et vous, quelles sont vos astuces make-up anti-racisme ? 

 

  • @Call_Me_Nikita

    La colle sur les sourcils, le secret qui change tout ! Comment n’y ai-je pas pensé.